Articles Tagués ‘vie privée’

edvigecopsLe duo de choc. Delphine Batho, pro-ségolène et Mme Sécurité du PS. Et Jacques-Alain Bénisti, UMP, tendance "délinquance à repérer à la maternelle, voir dans les gènes si on peut". Ils ont repris le dossier EDVIGE en main, ce fichier de suspicion pourlequel pas mal de monde se sont bougé l’an dernier — et qui va mettre la petite délinquance au régime sec du renseignement hardcore. Bref, ils ont écrit "leur" texte de loi, les députés, la carpe Batho et le lapin Bénisti. En lieu et place du décret d’Alliot-Marie. Est-ce mieux de faire une loi plutôt qu’un décret pour autoriser un fichier scélérat ?

Manque de bol, les opposants disent toujours non à ce fichier "EDVIGE 3" — non au texte de loi, pas vraiment non au principe d’un fichier des RG… Ils ont quand même repéré quelques grosses perles qui nous convaincront une fois encore que le Parlement, même si c’est marqué dans la Constitution, ont du boulot pour défendre avec ténacité les libertés publiques.

(suite…)

La prochaine loi de programmation pour la «performance» de la sécurité intérieure, dévoilée cette semaine par MAM et sa clique, contient donc cet article révolutionnaire (le n°23 du projet de loi) qui permettra de réaliser à distance des «captations de données» sur des ordinateurs de particuliers. Le mot "captation" est bien modeste, car il s’agit bien d’une extension du domaine de la perquisition. Un acte judiciaire qui doit obligatoirement se faire, aujourd’hui, en présence du suspect. Avec ce dispositif — qui pourra prendre la forme d’un logiciel espion, ou "cheval de troie" — c’est donc la procédure pénale qui va s’en trouver complètement chamboulée.
(suite…)

RFIDmanLes «radio-étiquettes», plus communément connues sous l’acronyme RFID, viennent de faire l’objet d’une «recommandation» de la Commission européenne. Il est question bien évidemment des risques que ces micropuces furtives peuvent comporter sur la vie privée des consommateurs et leur liberté de mouvement.

Ne rêvons pas : l’objectif n’est pas tant d’imposer des restrictions afin que ce marché juteux se mette en conformité avec la Charte des droits fondamentaux (pourtant citée par la Commission dans son document). Il s’agit plutôt, dixit la Commission, de «créer des conditions de concurrence équitables pour les entreprises européennes tout en respectant la vie privée». Tout est dans le «tout en…».

(suite…)

happynewfear1Ah, les jolies dépêches de l’Agence France Presse…

PARIS, 28 avr 2009 (AFP) — Une prime de 300 euros va être octroyée pour chaque policier ayant pris part à des "événements exceptionnels" de "violences urbaines", notamment lors du sommet de l’Otan à Strasbourg ou des conflits sociaux en Guadeloupe et en Martinique, a-t-on appris mardi. (suite…)

avoine-sineh

Dessin de Avoine / Siné Hebdo n°33

Si le secret bancaire a encore de beaux jours devant lui, ce n’est pas vraiment le cas du secret professionnel dans le domaine de l’action sociale. Depuis quelques années, éducateurs, assistantes sociales, psychologues scolaires, médecins de PMI, etc., sont confronté à une série de dérogations obligatoires à leur secret professionnel. Un principe pourtant inscrit dans le code pénal (article 226-13), et ne pas le respecter peut leur coûter un an de prison et 15.000 euros d’amende.

(suite…)

BE1D logo2Qu’on se le dise : le fameux fichier Base élèves 1er degrés (BE1D en langage machine) est inoffensif. Si si, il a été nettoyé, recadré, corrigé, et même «amélioré» par M. le ministre.

Voilà ce qu’il disait en juin 2008: « J’ai insisté pour que la “base élèves” ne comporte plus aucune autre indication que celles dont nous avons besoin. (…)  J’ai trouvé que ce document était profondément liberticide. L’origine sociale des familles, la langue des parents, etc. ne nous intéressent pas. Le fait de les indiquer est inutile et n’est pas conforme à la tradition républicaine de l’école de Jules Ferry, qui doit accueillir les enfants quels qu’ils soient pourvu qu’ils soient d’âge scolaire. Nous avons donc modifié le décret relatif à la “base élèves”, de façon qu’elle indique uniquement le nom et l’âge de l’élève. » (suite…)

lazonabythalesOn peut toujours chercher parmi les sponsors du dernier film de Rodrigo Pla, La Zona, vous ne verrez pas le groupe Thales (meme en trichant un peu). En revanche ils s’occupent très bien du service après-vente.

Le groupe français, géant mondial des gadgets pour la sécurité intérieure, vient de signer un contrat avec la ville de Mexico. Le film raconte la cruelle vie de riches habitants d’une petite zone de lotissements surprotégée — une de ces gated communities, importées d’où vous savez —, armée de miradors vidéos et dotée d’une bonne petite milice privée qui préfère arroser les keufs que de s’emmerder avec la loi. Thales, lui, a quelques idées de scénarios à refourguer autour du concept de « Ville Sûre ». Ce truc de "Ciutad Segura", c’est le nom d’un projet très sérieux monté par la ville de Mexico, avec comme architectes industriels Telmex, le France Tel local—et nos nouveaux amis de Thales. (suite…)

Pour commencer un florilège en vidéo pour illustrer
le « Bâton Merdeux » décerné à Frédéric Lefebvre

(suite…)

image_52778379[Mise à jour 1er mai 2009 - voir en fin d'article]

Le sommet de l’Alliance atlantique, réunie à partir de vendredi dans la capitale alsacienne, sera à nouveau l’occasion pour les robocops frenchies de montrer leur savoir faire en matière de "confinement" des guerillas urbaines. Mais pas seulement. Depuis le mois de février, la préfecture a envoyé des courriers aux personnes habitants dans les "zones sensibles" ("orange" et "rouge"), les invitant à se "déclarer" dans un fichier. Et ce afin qu’on puisse leur délivrer un badge permettant de sortir de chez eux et d’y revenir. (suite…)

bba09a5Qui décrochera les petites rosettes piégées et les breloques empoisonnées des Big Brother Awards? Résultat des courses: samedi prochain 4 avril à Montreuil (détails sur le programme et comment s’y rendre, aller en bas de cette page). Pour découvrir la liste des postulants de cette promotion 2009, cliquez sur l’affiche ci-dessus (conception: Vincent Perrotet).