Archives de avril, 2009

BE1D logo2Qu’on se le dise : le fameux fichier Base élèves 1er degrés (BE1D en langage machine) est inoffensif. Si si, il a été nettoyé, recadré, corrigé, et même «amélioré» par M. le ministre.

Voilà ce qu’il disait en juin 2008: « J’ai insisté pour que la “base élèves” ne comporte plus aucune autre indication que celles dont nous avons besoin. (…)  J’ai trouvé que ce document était profondément liberticide. L’origine sociale des familles, la langue des parents, etc. ne nous intéressent pas. Le fait de les indiquer est inutile et n’est pas conforme à la tradition républicaine de l’école de Jules Ferry, qui doit accueillir les enfants quels qu’ils soient pourvu qu’ils soient d’âge scolaire. Nous avons donc modifié le décret relatif à la “base élèves”, de façon qu’elle indique uniquement le nom et l’âge de l’élève. » (suite…)

Un petit ovni, un de plus, dans la presse francophone. Un journal patient et libre dans un océan de revues sponsorisées. De la chair à canon en puissance pour les promoteurs du délit d’opinion.

Z,

c’est un journal itinérant disponible pour 10€ dans une 50taine de points de vente. Avec des sujets sur la standardisation des naissances, l’incarcération des mineurs, l’invasion des puces RFID, et plein d’autres histoires comme une plongée dans l’univers préformaté des voyages SNCF… C’est plutôt alléchant. J’attends mon premier numéro, j’en saurais plus après l’avoir dévoré.

Z, Numéro 1 – « Tarn » – Printemps 2009, 184 pages, 2 couleurs, 10 euros.

«Prochaine itinérance autour de Marseille, entre mi-avril et mi-mai. Pour nous rencontrer, guider, aider, héberger, nourrir…
contact-AT-zite.fr »

lazonabythalesOn peut toujours chercher parmi les sponsors du dernier film de Rodrigo Pla, La Zona, vous ne verrez pas le groupe Thales (meme en trichant un peu). En revanche ils s’occupent très bien du service après-vente.

Le groupe français, géant mondial des gadgets pour la sécurité intérieure, vient de signer un contrat avec la ville de Mexico. Le film raconte la cruelle vie de riches habitants d’une petite zone de lotissements surprotégée — une de ces gated communities, importées d’où vous savez —, armée de miradors vidéos et dotée d’une bonne petite milice privée qui préfère arroser les keufs que de s’emmerder avec la loi. Thales, lui, a quelques idées de scénarios à refourguer autour du concept de « Ville Sûre ». Ce truc de « Ciutad Segura », c’est le nom d’un projet très sérieux monté par la ville de Mexico, avec comme architectes industriels Telmex, le France Tel local—et nos nouveaux amis de Thales. (suite…)

Pour commencer un florilège en vidéo pour illustrer
le « Bâton Merdeux » décerné à Frédéric Lefebvre

(suite…)