Archives de 22/05/2009

COMBIEN D’HEURES
DE GARDE A VUE
POUR CETTE PHOTO ?

CSAtract+sq

Le délit d’opinion n’existe pas, bien sûr. C’est encore trop crado pour que les politiques et leurs valets du privé—qui aiment aussi à museler les mécontents qui détournent leurs logos ou appellent au boycott de leurs produits—s’y adonnent ouvertement, alors il est de bon ton de nos jours de s’attaquer plutôt aux intermédiaires, aux relayeurs de la libre parole. L’affaire de Tarnac, comme celle d’autres personnes inculpées suite à des contestations un peu trop bruyantes, n’a pas révélé l’once d’une association de malfaiteurs à visées «terroristes». Mais en revanche, elle a mis à jour une concrète armée de l’ombre de pensées et d’écrits subversifs. Quand on ne peux pas juger des « ennemis intérieurs » sur pièces, sur des faits précis qui conviendraient à la loi, on s’en prend à leur idées, leurs déclarations, leurs prises de position — voire même leurs pancartes… Car ces écrits, aux yeux des robocops de l’antiterrorisme, relèvent «l’intentionnalité» d’un délit ou d’un crime possible, même si cette intention relève de l’imaginaire collectif. Ainsi, on applique avec un peu d’avance les préceptes du fichage « à la Edvige », c’est à dire qu’on surveille «l’environnement de la personne» afin de la fragiliser, sans pour autant apporter plus de preuves aux faits reprochés.

(suite…)

biciclette(Mise à jour 27/05)

Ces deux événements n’ont bien entendu rien à voir, ce ne sont que des coïncidences, des téléscopages d’actualité… Au moment où près de Bordeaux, à Floirac, deux enfants de 6 et 10 ans ont été cueillis à l’école par la police qui les a interrogé 2 heures pour un vol de bicyclette (une info de Sud Ouest), le sous-commandant Darcos continuait d’amuser la galerie avec son nième « plan antiviolence »… (suite…)