Sarkozy : « Le nucléaire est mort. Je l’ai tué »

Publié: 21/06/2009 dans A l'arrache
Tags:, , , , , ,

YM-aheads« Les chefs d’Etat signent un accord historique pour sauver le climat », annonce en Une le quotidien International Herald Tribune après le sommet de Copenhague.

«Les patriotes américains deviennent écolos»… « l’Atmosphère fait désormais partie du « Patrimoine de l’Humanité » », «L’Inde tourne le dos à l’économie du carbone », « La forêt amazonienne victorieuse au Danemark »… Et puis le meilleur pour la fin (du monde d’Areva) : « Sarkozy : le nucléaire est mort ».

Mais… On nous aurait menti ?

Ben oui. C’est encore un coup des Yes Men, les soldats de la contre-manipulation, qui ont repeint le Herald Tribune pour les besoins d’une campagne de Greenpeace.

Nous avons extrait quelques images de ce numéro spécial, disponible en PDF et doté d’un magnifique site web aux couleurs du célèbre quotidien américain basé à Paris.

Sur 8 pages, ils réécrivent l’Histoire en nous offrant un chef d’oeuvre d’info-fiction à faire frémir dans les palais ministériels et les conseils d’administration. Le numéro est daté du samedi 19 décembre 2009, car ce jour-là se déroulera le (vrai) sommet mondial sur le climat qui va sans doute reconduire, avec quelques corrections de façade, les politiques de « destruction durable » qu’on nous fourgue depuis des décennies.

YM-sarkonukeLe meilleur de ce « hoax » des Yes Men, c’est donc le « revirement » de la France en matière d’énergie nucléaire. « Le président français ne manque jamais une occasion de s’auto-promotionner »… « [Il] a dopé ce sommet de toute son énergie, et laissé ses alter ego sans voix »… S’en suivent ces propos fictifs de Nicolas Sarkozy, tout sourire en Une du faux journal avec Barroso et Merkel :

« Le nucléaire est mort. Je l’ai tué. Cet enterrement va aussitôt libérer quelque 10 milliards d’euros d’investissements dans les énergies renouvelables en France et 5 milliards seront débloqués pour aider les pays en développement à s’adapter, à réduire leurs émissions et à réduire à néant la déforestation d’ici 2015. C’est un grand pas en avant pour la France et la planète.

« Nous allons aussi abandonner tous soutiens publics à la construction de réacteurs nouvelle génération et stopper le projet Olkiluoto 3 en Finlande. Le contribuable français ne subventionnera plus jamais une industrie nucléaire mourante. Nous utiliserons ces fonds au profit des futures générations, il n’est plus question de les accabler avec du risque nucléaire et létal… euh, pardon, fiscal.»

On apprend aussi dans le faux reportage que le Royaume-uni « abandonne les centrales à charbon », et que le président Obama a été contraint d’accepter l’engagement ferme des Etats-Unis « de réduire ses émissions de 2015 de 40% d’ici 2020 et de dégager une enveloppe de 60 milliards de dollars pour aider les pays en voie de développement ».

YM-ceoImaginez aussi que, de désespoir, des représentants, patrons de l’industrie nucléaire, s’enchaînent à une cheminée de centrale pour sauver ce qui reste à sauver. Imaginez des patrons en masques et tubas, résignés à se faire balancer à la mer par des activistes désormais adulés dans le monde entier. Imaginez aussi le premier ministre italien triomphant à Rome pour son rôle dans les négociations — « le président du conseil Berlusconi a été conduit d’urgence à l’hôpital, il souffre d’inhalation excessive de confettis et de multiples contusions après avoir été trop embrassé lors de son arrivée triomphale à Rome après le sommet »

Imaginez le monde si les leaders politiques, les groupes transnationaux les plus pollueurs prenaient enfin leurs responsabilités… « Exxon finally comes clean — ExxonMobil abandons fossil fuels and creates Alaskan marine reserve ». Et on aurait même pu ajouter : « Total se retire de Birmanie et séquestre les revenus de la junte sur un compte bloqué.»

YM-carsTout est dans le détail de ce numéro très spécial des Yes Men. En page 7, l’horoscope est revisitée, les cartoon aussi (le Dilbert (Dullbert) est canon), et la grille de mots croisés plus vraie que nature. Les fausses-pub d’Ikea et de BP sont délicieuses. Et cet encart, charmant:

« IMPORTANT — Rappel Urgent. Si vous possédez un véhicule fait de métal, avec 4 roues et qui utilise un mécanisme de combustion pour convertir du carburant en fumée libérant de l’énergie, alors rapportez-le immédiatement à votre concessionnaire. Ces véhicules sont dangereux. »

Greenpeace précise que cet exemplaire pastiche a été « distribué à 50 000 exemplaires à Bruxelles, Paris et de nombreuses capitales ce jeudi 18 juin, à l’occasion du Sommet des chefs d’Etat européens ». « Ce numéro a été élaboré par Greenpeace, sans aucun lien avec la rédaction du Herald Tribune. Une manière de demander une nouvelle fois aux leaders européens de redonner un coup de fouet aux négociations sur le climat et de questionner leur leadership et leur volonté réelle d’un accord à Copenhague en fin d’année. A Paris, des crieurs ont distribués des exemplaires de cette édition spéciale à La Défense, près du Ministère de l’environnement et dans le quartier des ambassades britanniques et américaines, de l’Elysée et de la représentation de la Commission Européenne à Paris. »

La fausse une du New York Times du 4 juillet 2009

La fausse une du New York Times du 4 juillet 2009

En novembre 2008, les Yes Men avait déjà annoncé « La guerre d’Iraq est terminée » en Une d’un faux New York Times daté du 4 juillet 2009. Avec, là aussi, le site web qui va avec… Vous pouvez lire aussi leurs dernières impostures, comme leur irruption au sein de réunions internationales pour ridiculiser les travers de la mondialisation — comme pour annoncer le rétablissement de l’esclavage en Afrique —, ou celle de se faire passer pour des responsables de Dow Chemical, héritier de l’entreprise chimique Union Carbide, qui font amende honorable en annonçant mettre 12 milliards de dollars sur la table pour dédommager toutes les victimes de l’accident qui a pollué la ville indienne de Bhopal en 1984…

On se délectera encore de cette fausse interview des Yes Men qui vont piéger le dépité maire de Levallois, Patrick Balkany en novembre 2005… pour qui les pauvres et les SDF, ne sont qu’un mirage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s