Archives de 22/06/2009

BE1D logo2Droit de suite. Après la fessée infligée au gouvernement français par le Comité des droits de l’enfant, le juge Jean-Pierre Rosenczveig indique que la correction aurait pu être bien plus sévère.

Rosenczveig sait de quoi il parle. Vice-président du TGI de Bobigny, président du Tribunal pour enfants de la même juridiction, il est aussi le président de la branche française de Defense des Enfants International (DEI – France). Sur son blog, il revient sur les observations finales de l’ONU tout en regrettant la frilosité diplomatique du Comité sur certains point pourtant évoqués oralement, le 26 mai à Genève, lors d’un grand oral présidé par la secrétaire d’Etat à la Famille en personne, Nadine Morano. (suite…)