Les évadés du fisc, le budget ne s’en fiche plus

Publié: 11/12/2009 dans A suivre
Tags:, ,

La carte au trésor

Droit de suite. Dans un précédent billet, nous proposions la création d’une Haute autorité, façon Hadopi, pour régler le problème des paradis fiscaux. HATOPIF pour «Haute autorité pour la transparence des opérations et la prévention des infractions financières», ça sonnait bien.

Finalement, Eric Woerth l’a joué petit bras. Il s’est contenté d’un vulgaire fichier — EVAFISC — officialisé par arrêté tout récemment. Il devrait lister les détenteurs de «comptes bancaires détenus hors de France», «déclarés ou non» ajoute Le Monde (1/12/09). Des entreprises feront, également, partie du fichier Evafisc. Mais la vraie question, c’est de savoir si les trusts, ces fondations opaques qui servent de prête-noms à de riches personnalités pour rester anonymes, seront aussi de la partie. Car un fichier, il faut bien le remplir. Pour choper les fameux 3.000 comptes en Suisse qui ont servi d’appât pour faire revenir au bercail d’autres fraudeurs, Eric Woerth ne pourra pas toujours compter sur la fibre citoyenne d’un cadre de la banque HSBC, qui a « vendu » la mêche — gracieusement, il paraît…— au fisc français. Bref, il faudra toujours aller les dénicher, les fraudeurs friands de comptes off-shore, avant qu’on ne les fiche. Leur seule chance: pas de double peine. Pas question de leur demander un prélèvement ADN. Les délits financiers sont toujours exclues du fichage génétique. Chacun sa merde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s