Archives de juin, 2010

La chaîne « éducative » France 5 a pris l’initiative, toute seule dans son coin parait-il, de proposer à son jeune public un dessin animé fort instructif, comme l’ont écrit les sites d’infos Owni et Ecrans.fr. Profitez-en, il n’est plus en ligne depuis aujourd’hui:

En 2006, le gouvernement, alors en pleine campagne de promotion de la loi DADVSI (aux mêmes finalités que la loi HADOPI que l’on connaît aujourd’hui), avait pris les choses en main. Sans laisser le sale boulot de la vulgarisation du « piratage » à une chaîne de télé publique. Dans une vidéo fameuse, il employait un ton autrement plus percutant en comparant les méchants pirates du Net à une invasion de sauterelles tueuses. Brrrrrr…

(suite…)

[UPDATE août 2010] — A droite une image primée lors d’un concours de photos « politiquement incorrectes » organisé à Nice en mars dernier. Les réacs de tous poils ont crié au scandale. Alors MAM la Grande vient de répliquer, nous apprend la section Toulon de la LDH, dans un projet de décret qui prévoit «une contravention de 5ème classe, punie de 1500 € d’amende, qui permettra de sanctionner, d’une part le fait de dégrader ou d’utiliser de façon indécente le drapeau tricolore dans un lieu public ou ouvert au public, et, d’autre part, de diffuser par tous moyens la représentation de ces faits. (…) L’élément intentionnel sera inscrit dans le décret en question ». (suite…)

C’est en lisant le verdict de la 17ème chambre du tribunal correctionnel de Paris du 4 juin 2010, qui a donc condamné le ministre de l’Intérieur en exercice pour injure raciale, que l’on découvre cette subtilité: la défense du ministre a tenté d’annuler la procédure en prétextant que le procès devait se dérouler en Auvergne…

Traîné en justice par le MRAP et d’autres associations pour ses proposes tenus, en septembre 2009, lors d’une réunion de l’UMP dans les Landes, Hortefeux avait donc amusé la galerie avec sa phrase (en s’adressant à un militant un peu basané) — «Quand il y en a un ça va, c’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes». Le TGI de Paris l’a déclaré coupable «d’injures non publiques envers un groupe de personne en raison de leur origine, en l’espèce les personnes d’origine arabe». Et condamné à verser aux plaignants 2000 euros de dommages et intérêts, et à régler 3588 euros de frais de procédure. Il reste toutefois «présumé innocent» — ne soyons pas vache… — car il a décidé de faire appel. (suite…)

Le principal du collège de Lédignan, dans le Gard, l’a mauvaise. Ce brave chef d’établissement s’est fait traîner devant le tribunal administratif par l’association des parents d’élèves. Et les parents ont gagné, en partie seulement. Ils contestaient tout simplement l’installation, au réfectoire il y a plus de deux ans, d’un système d’identification biométrique.Et malgré un verdict défavorable du 12 mai dernier, la borne est toujours en place au mois de juin… (suite…)