Archives de 30/03/2011

Les procédés de type DPI, conçues à des fins d’analyses du réseau, mettent en danger la neutralité du Net et peuvent surtout s’avérer de redoutables armes contre tout individu jugé subversif dans les bonnes petites dictatures. Pour faire le point, je vous conseille cet article de Bluetouff paru sur Reflets.info, le dernier épisode d’un feuilleton particulièrement flippant. [nl]

Un article paru dans Le Point et daté d’avant hier aborde l’épineuse question du filtrage gouvernemental iranien. Le Deep Packet Inspectiony est pointé du doigt et certaines malheureuses imprécisions invitent à réagir. L’article fait référence à la neutralisation par les autorités iraniennes du darknet TOR, un réseau dont l’objet n’est pas seulement de chiffrer les flux comme l’indique l’article, mais surtout, et c’est tout le problème, de les anonymiser en utilisant une technique de routage dite « en oignon » (onion routing). […]
Je vais être désagréable et cynique en disant ceci, mais il vaut peut être mieux que les utilisateurs iraniens de Tor soient bloqués qu’identifiés et traqués.