Articles Tagués ‘internet’

Les services de l’Education nationale seraient-ils en pleine communication de crise? Il semble que le ministère encourage les académies à rappeler à leurs correspondants certaines « consignes de sécurité ». Rien à voir avec une nouvelle marque d’extincteur. Ça concerne plutôt la protection des accès aux fichiers informatisés des élèves.

Témoin, cette lettre des services informatiques du rectorat de Nantes, qui coiffe les inspections académiques de 5 départements des Pays de la Loire, envoyée par mail aux « utilisateurs-otp » vendredi 20 mai. Il est question de la société RSA et de son petit gadget, la fameuse « clé OTP », qui sert de sésame électronique à toutes les écoles de France pour se « brancher » sur ses fichiers d’élèves. […] Alors que de nouvelles failles de sécurité de données commerciales font grand bruit dans la presse — l’affaire TMG, sous-traitant de l’agence Hadopi, ou encore ces 35 millions de profils Google à poil sur internet —, que faut-il faire pour que les informations nominatives de millions d’enfants fassent l’objet d’autant de sollicitudes?

—> Lire la suite sur Reflets.info

Publicités

[blip.tv ?posts_id=5022083&dest=-1]

Extrait de la cérémonie 2011 des Big Brother Awards en Allemagne, le 1/04/2011. Rena Tagens, l’une des organisatrices, présente l’un des lauréats de la catégorie ‘Communications’.

—> Lire l’article sur Reflets.info

Les procédés de type DPI, conçues à des fins d’analyses du réseau, mettent en danger la neutralité du Net et peuvent surtout s’avérer de redoutables armes contre tout individu jugé subversif dans les bonnes petites dictatures. Pour faire le point, je vous conseille cet article de Bluetouff paru sur Reflets.info, le dernier épisode d’un feuilleton particulièrement flippant. [nl]

Un article paru dans Le Point et daté d’avant hier aborde l’épineuse question du filtrage gouvernemental iranien. Le Deep Packet Inspectiony est pointé du doigt et certaines malheureuses imprécisions invitent à réagir. L’article fait référence à la neutralisation par les autorités iraniennes du darknet TOR, un réseau dont l’objet n’est pas seulement de chiffrer les flux comme l’indique l’article, mais surtout, et c’est tout le problème, de les anonymiser en utilisant une technique de routage dite « en oignon » (onion routing). […]
Je vais être désagréable et cynique en disant ceci, mais il vaut peut être mieux que les utilisateurs iraniens de Tor soient bloqués qu’identifiés et traqués.
(c) peterfleischer.blogspot.com

Peter Fleischer (autoportrait)

Le type sur la photo qui s’exhibe en maillot de bain n’a rien à cacher. Et pour cause: c’est Peter Fleischer, le déontologue en chef de Google Inc. (Chief Privacy Officer). Depuis ce matin, c’est un contrevenant puisque sa boite vient de récolter une amende de 100.000 euros infligée par la CNIL, à propos de son service de cartographie numérique Google Street View. 100.000€ d’amende, c’est une certaine somme. Quoique, rapporté en dollars et ramené à ses profits, ça doit représenter à peu près 7 minutes d’activité (*).

Cette petite punition est d’autant plus symbolique qu’elle ne sera exigible que lorsque Google aura épuisé toutes les voies de recours. Et elle ne se gênera pas pour les épuiser. Peter Fleischer a toujours tiré à vue sur les multiples réglementations en vigueur dans l’Union européenne en matière de gestion des données personnelles. Et ce n’est pas la première fois que Google se fait malmener sur cette histoire Street View.

—> Lire la suite sur Reflets.info

HADOPI - Le Net en France : black-out

(suite…)