Articles Tagués ‘pole emploi’

Un documentaire de Jean-Robert Viallet et Christophe Nick, «La mise à mort du travail» (diffusé sur France 3, les 26 et 28 octobre), jette un froid chez les DRH alors que les suicides dans les entreprises ont supplanté la séquestration des patrons à la une des journaux. Dans ce méthodique portrait de la « machine travail », il est beaucoup question de souffrance, de harcèlement, de lavage de cerveau et de domptage des salariés.

Mais pour faire plus soft, on vous propose un extrait tendance « j’aime ma boite ». Bienvenue chez Carglass, le géant mondial de la réparation de pare-brises. Dans cette grande famille, tout le monde est super sympa. Heureusement que deux employés, en voix-off, nous dressent l’envers du décor. Ça nous fait penser au sujet que Pierre Carles a réalisé il y a quinze ans pour Strip-Tease sur Domino’s Pizza!

(suite…)

Publicités

goodbadVictoire, le fisc affirme avoir donc identifié 3.000 comptes en Suisse, avec les noms et les montants, mais sans déclencher la moindre poursuite. On leur offre même le café s’il viennent se dénoncer. Au même moment, mais sans faire autant de bruit, le fichier du Revenu de solidarité active (RSA) commençait tout juste sa basse besogne. Pendant qu’on joue au poker avec une poignée de planqués pour amuser la galerie, on entreprend la plus vaste opération de fichage obligatoire et minutieux sur les populations les plus fragiles, le tout au service de la « solidarité active ». Ce mégafichier de (potentiellement) 4 millions de personnes (baptisé « @RSA » pour donner l’illusion de la modernité), a été créé par un décret du 18 juin 2009. Le bébé du soldat Hirsch s’est fait disséquer façon bouchère par un collectif de travailleurs sociaux.

(suite…)

Des documents déterrés par la section toulonaise de la Ligue des droits de l’homme nous replongent dans le monde merveilleux du «Système automatisé pour les fichiers administratifs et le répertoire des individus», le bien-nommé fichier Safari, qui avait fait scandale dans les années 70, jusqu’à inspirer la loi informatique et libertés de 1978.

La différence, c’est que cette fois le projet prend vraiment forme, avec le numéro de sécu (NIR) qui servira d’identifiant unique pour le croisement de divers fichiers « sociaux », et en prime les allocataires étrangers seront sous étroite surveillance de monsieur le préfet. Tout cela sans aucun signe de la Cnil. La routine du fichage républicain.

(suite…)

Une charmante lettre du nouveau « Pôle emploi », l’ex-ANPE, à quelques vaillants diplômés qui ont les dents longues.

(suite…)