Articles Tagués ‘pub’

La révolution numérique contamine enfin le merveilleux monde des poupées Barbie! La nouvelle killer-app du groupe Mattel, Barbie Video Girl, est une vraie poupée-caméra. Elle ne filme pas encore en HD (résolution très limitée: 320 x 240 pixels), mais elle est vendue avec un logiciel de montage — et surtout, elle peut servir de webcam. En 2009, les nouveautés laissaient un goût de déjà vu (Barbie Princesse Mousquetaire, Barbie jolie mariée, Barbie promène son chien, Barbie dans sa résidence secondaire…). Mais cette année, Mattel sort la grosse artillerie pour niquer la méchante Bratz, la grande rivale créée par un ex-cadre de Mattel en 2001. Un groupe qui ne perd pas le Nord, puisque son autre filiale Ficher Price met le paquet sur une sorte d’objet hybride entre une console DS et un iPhone, histoire d’accoutumer les tous petits à faire-comme-papa-maman le plus tôt possible — Fisher Price est dédié aux moins de 6 ans!

(suite…)

(Mise à jour en fin d’article) En écho à nos précédents grincements sur l’arrogance publicitaire du géant des sucreries Ferrero, voilà que son produit phare est présenté dans un documentaire d’Arte comme un poison en puissance. Pour le coup, c’est plutôt une très mauvaise pub. L’office allemand de l’environnement a décelé dans des pots de Nutella d’étranges traces de diethylhexyl phtalate (DEHP). Ce sous-produit du plastoc peut encore être utilisé dans les emballages alimentaires, alors qu’il est interdit — bonjour le paradoxe — dans l’industrie du jouet! Le doc d’Arte — L’emballage qui tue, rediffusion les 6 et 17 août — n’a reccueilli qu’une pâle réaction de Ferrero, qui reconnait la présence de DEHP, «mais en quantité inoffensive selon elle».

Pourtant, les « réceptions de l’Ambassadeur » si chères à Ferrero ont perdu de leur superbe… Car ces produits chimiques — déjà dénoncées en cosmétique — sont de véritables leurres hormonaux, et comme le Bisphenol-A disséminé dans les tétines de biberons (produit pas encore complètement interdit en France…), ils dérèglent le système hormonal, menace particulièrement sensible chez les enfants. Au Danemark des études ont montré, depuis plus de six ans, que cela pouvait augmenter les risques de stérilité chez l’homme. Tiens, une bonne tartine! Bon appétit mon garçon! (suite…)

[Suite… ici dans le tram parisien, là dans les rues de Grenoble.]

A Grenoble en mars dernier, des citoyens ont imprimé des tracts appelant au démontage d’une fournée toute neuve de caméras dômes, installées en catimini par le maire PS Michel Destot. Aucune trace dans les décisions du conseil municipal, et pas plus d’information dans la rue pour les passants. Les tracts annonçaient: «Démontons les caméras».

A Paris, dans les nouvelles rames de la ligne 2 (après celles de la ligne 14 et bientôt les lignes 1, 5 et 9), des caméras se dissimulent derrière une glace sans tain — et pas loin, le comble, des murs d’écrans plats vont bientôt cracher des publicités. Aucun panneau n’indique la présence de ces yeux électroniques une fois monté à bord — il y a 60 caméras dans une seule rame unique de 5 wagons. Des caméras clandestines car la télésurveillance vidéo sur la voie publique doit faire l’objet d’une information «claire et permanente» auprès des usagers. Moralité: ceux qui prétendent nous « protéger » ne sont parfois que de vulgaires délinquants. Et récidivistes avec ça. (suite…)

Une petite faim ?

Publié: 25/11/2009 dans A l'arrache
Tags:, , ,

Je me suis une nouvelle fois retrouvé devant un télescopage publicitaire à faire vomir son 4h au chocolat.

[blip.tv ?posts_id=2760770&dest=-1]

C’est toujours une campagne d’Action contre la faim qui, après les sandwichs industriels, se trouve dénaturée par un slogan tout aussi dégueu, « Le plaisir pour les petites faims ». Après le dernier sommet de la FAO, le fonds mondial de l’agriculture et de l’alimentation, qui a été boudé par l’ensemble des chefs d’Etat des pays les plus riches, ça laisse un goût amer. Surtout que les géants de l’agroalimentaire ont tenté de saborder une autre campagne de pub, consacrée aux dangers de la malbouffe, surtout celle qui cache son jeu. (suite…)

DSC02961

(suite…)

yab[Mise à jour le 26 juin – lire la suite]

Le réseau Sortir du nucléaire a salué avec appoint la sortie du film « Home » de Yann Arthus-Bertrand, le 5 juin. «Avec cette opération mondiale, Yann Arthus-Bertrand se pose comme l’un des premiers écologistes de la planèteOr, ce statut est plus que contestable puisque le photographe continue imperturbablement de soutenir l’industrie nucléaire, une des industries les plus polluantes et dangereuses, qui met gravement en danger l’avenir de la planète. Cette position ne peut que renforcer les soupçons de collusion avec l’un de ses principaux sponsors, l’électricien français EDF.» Nous avons en effet retrouvé des traces concrètes de liens entre l’électricien national et celui que les tenants de la « décroissance » ont surnommé «l’hélicologiste», allusion à son tour du monde en hélico qui l’a fait connaitre avec son livre « La Terre vue du ciel ».

(suite…)